Logo A.R.M.R.E.L.

Le site de l'ARMREL

> Commémorations > Félix BLOEMGARTEN - Squadron 320


« De guerre en guerre, tout s’efface.
Mais qu’un seul mort soudain se dresse au milieu de notre mémoire
Et nous vivons contre la mort, nous nous battons contre la guerre,
nous luttons pour la vie »
Paul Eluard


Hommage à Félix BLOEMGARTEN (1920-1944)
et à l’équipage du B.25 Mitchell du Squadron 320
Châtaincourt, 15 août 2014

En présence de M. Frédéric ROSE, sous-préfet de Dreux


« Nous sommes guidés par l’esprit de liberté » (1)

Portrait de Félix BLOEMGARTEN
Félix BLOEMGARTEN


Le 26 juillet 1944, un B.25 Mitchell du Squadron 320 de la Royal Air Force rentre d’une mission de bombardement sur Fontainebleau quand il est accroché par un tir de flak. L’appareil, moteurs en feu, s’écrase sur la commune de Châtaincourt. Les quatre membres de l’équipage sont tués.

Le Squadron 320 est une unité néerlandaise composée de volontaires qui, après l’invasion des Pays-Bas par l’Allemagne nazie, ont choisi de continuer à se battre aux côtés des Britanniques.

L’équipage du B.25, est sous les ordres du 1er Lieutenant Georges VAN LEEUWEN, né en 1916 à Surabaya (à l’époque les Indes néerlandaises, aujourd’hui l’Indonésie).
Engagé comme pilote au Squadron 320, il est décoré depuis cinq jours.

Le Sergent Félix BLOEMGARTEN est né à Heerlen aux Pays-Bas en 1920. Il est étudiant en dentisterie à l’Université d’Utrecht. L’occupation allemande met fin à ses études : Félix est juif. Il rejoint un groupe de résistance à Delft puis, à la fin de l’année 1941, il gagne les Etats-Unis par Cuba avant de rallier le Canada et les forces alliées. Après une formation de navigateur-bombardier, il est affecté au Squadron 320.
Le 25 juillet 1944, c’est sa 23e mission.

Le Sergent Bernard MEIER est né en 1922. Il a quitté l’île de Java en mars 1942 avec une vingtaine de jeunes volontaires pour rejoindre l’Angleterre. Il reçoit une formation de radio ; c’est le poste qu’il occupe à bord.

Enfin, le Caporal Whilelmus WILLEMS, né à Maastricht en 1920, est mitrailleur.

Les corps des quatre malheureux sont d’abord inhumés à Châtaincourt ; ils reposent aujourd’hui au cimetière militaire du Grebbeberg à Rhenen aux Pays-Bas.


Plaque sur la façade de l’église de Châtaincourt
Plaque sur la façade de l’église de Châtaincourt


Un lien particulier s’est tissé entre la commune de Châtaincourt et Félix BLOEMGARTEN : pendant de longues années, la famille de l’aviateur adressait des chocolats aux enfants de l’école.


Carte de France en soie
Carte de France en soie retrouvée dans l’équipement de Félix BLOEMGARTEN
Merci à André BESNARD, témoin des événements.


Remerciements à M. Laurent AUGRAS, Maire de Châtaincourt et membre du Comité de Parrainage de l’ARMREL qui nous a conviés aux cérémonies du 70e Anniversaire


(1). Devise du Squadron 320




On pourra s’étonner que la presse locale n’en ait pas parlé. L’explication est hélas des plus simples : Le journaliste qui rend compte des commémorations qui se déroulent à Châtaincourt n’assiste qu’à la première partie de la cérémonie puis, rapidement, s’en va. Il rédige ensuite un article qui est, en grande partie, la copie de l’article de l’année précédente en donnant, grâce aux termes utilisés, l’impression qu’il a couvert l’événement dans son intégralité. Jointe à ce sujet, la rédaction locale nous a répondu qu’il ne s’agissait pas d’un « vrai » journaliste…
Nous voilà pleinement rassurés !


> Commémorations > Félix BLOEMGARTEN - Squadron 320

Site conçu par Denis MARTIN
- Toutes reproductions partielles ou totales sont interdites sans l'accord des auteurs -
Textes (c) 2010-2016 Denis MARTIN
Coding Walter.MSX