Logo A.R.M.R.E.L.

Le site de l'ARMREL

> Commémorations > Voves


Cérémonies du 67e anniversaire de la liquidation du camp de Voves


Dimanche 15 mai 2011, « Voves les Barbelés » commémorait le 67e anniversaire de sa liquidation en présence, notamment, de M. Lionel BEFFRE, Préfet d’Eure-et-Loir et de nombreuses familles d’internés.

Le public, resserré par le vent qui une fois encore balayait la plaine, a pu entendre le récit de Georges ABBACHI, interné dix mois en ces lieux pendant l’année 1943.
La matinée fut tout autant chargée d’émotion avec la présence d’une délégation de l’Amicale de Mauthausen, de retour d’Autriche, menée par Daniel SIMON et venue pour remettre au Comité du Souvenir du Camp de Voves de la terre de Mauthausen.


Georges ABBACHI
Georges ABBACHI présente les vestiges du tunnel de la « grande évasion »
(Cliché A.BOUYSSY)


Daniel SIMON
Daniel SIMON et la délégation de l’Amicale de Mauthausen
(Cliché A.BOUYSSY)


La traditionnelle évocation, dédiée à Guy DANIEL, interné de Voves récemment disparu, s’intitulait cette année « Ces voies qui nous parlent » et appuyait son hommage aux internés du camp sur les lieux de mémoire qui leur ont été dédiés à travers la France, et parfois au-delà des frontières.
Le site était orné d’une soixantaine de plaques de rue, spécialement créées pour l’occasion par Geoffrey MARTIN, Sentinelle de la Mémoire.
La mise en scène, sobre et efficace était assurée par Jean-Luc GENIN, du Théâtre de l’Arbre à Plumes.
Le secrétariat du Comité du Souvenir a annoncé, conjointement avec l’ARMREL, la demande prochaine auprès de la municipalité de Dreux d’une rue au nom de Paul LEGRAND, responsable militaire des FTP d’Eure-et-Loir, interné à Voves et déporté à Neuengamme.

Le 13 mai 2012, le camp de Voves commémorera le 70e anniversaire de son ouverture et les vingt-cinq ans de la création du Comité du Souvenir.
L’objectif présent est de parvenir pour cette échéance à l’installation du Mémorial « Terres des Camps », initié par André MIGDAL avant sa disparition.


Deux exemples de ces « Voies qui nous parlent »

A Avion et Desvres (Pas-de-Calais)

Plaque de rue 'Emile GUGELOT'

Chef de trains à Lens, Emile GUGELOT, est arrivé d’Ecrouves (Meurthe-et-Moselle) en novembre 1943. Déporté à Neuengamme, il disparaît au kommando de Wattenstedt en novembre 1944. Ancien combattant de la Grande Guerre, Emile GUGELOT fut un des administrateurs de l’ANCAC, Association Nationale des Cheminots Anciens Combattants.


A Oissel (Seine-Maritime)

Plaque de rue 'Henri PINOT'

Henri PINOT arrive à Voves en janvier 1944, après avoir tenté de s’évader de Pithiviers. Il est dirigé sur Compiègne en mai 1944 puis déporté à Neuengamme. Henri annonce à sa famille son retour de déportation … Il n’arrivera jamais en France.
Son frère cadet, Roger, déporté un mois plus tôt, est rentré de Buchenwald.


Si vous souhaitez vous procurer la plaquette « Ces Voies qui nous parlent », contactez le Comité du Souvenir du Camp de Voves à cette adresse : campdevoves@orange.fr


> Commémorations > Voves

Site conçu par Denis MARTIN
- Toutes reproductions partielles ou totales sont interdites sans l'accord des auteurs -
Textes (c) 2010-2016 Denis MARTIN
Coding Walter.MSX