Logo A.R.M.R.E.L.

Le site de l'ARMREL

> Hommages > Henri LEREAU


Hommage à Henri LEREAU


Henri LEREAU est décédé mardi 25 février 2014, le jour de ses 95 ans.


Photographie de Henri LEREAU


Mobilisé au 6e Régiment du Génie en 1939, sa « drôle de guerre » se termine à Saint-Paul-du-Bois (Maine-et-Loire) en juin 1940. C’est là qu’il apprend l’Armistice et décide de rentrer chez lui, à Saint-Eliph, près de La Loupe. A la fin de l’année 1942, Henri est convoqué pour partir travailler en Allemagne. Il feint de partir mais rejoint en fait une ferme en Anjou. Là, il commence à participer à diverses actions de sabotage.

Quand survient le débarquement en Normandie, Henri LEREAU et son ami René Grignon rentrent à La Loupe qu’ils atteignent quand survient le tragique bombardement du 17 juin. Henri et René rejoignent le Maquis de Plainville commandé par Gabriel Herbelin, le capitaine DUROC, et établi à une quinzaine de kilomètres de Nogent-le-Rotrou.


Extrait des carnets du Maquis de Plainville
Extrait des carnets du Maquis de Plainville (Source : Henri Léreau, 2002)


Associant l’expérience du sapeur à l’audace du maquisard, Henri participe à de nombreuses actions, allant jusqu’à s’emparer avec son groupe d’un camion allemand. Après la libération de Nogent-le-Rotrou, les maquisards de Plainville montent sur Chartres, puis Paris. Henri Léreau reçoit l’ordre de descendre sur Beaugency puis Cosne-sur-Loire où son combat de résistant s’arrête.


Plainville 1947
Plainville 1947, remise de la Croix de Guerre (Source : Henri Léreau, 2002)

Décoré de la Croix de Guerre, Henri était une des chevilles ouvrières de la mémoire du Maquis de Plainville.
En 2012, à 93 ans, Henri recevait la Médaille Militaire.

Nous lui devons tous beaucoup.


> Hommages > Henri LEREAU

Site conçu par Denis MARTIN
- Toutes reproductions partielles ou totales sont interdites sans l'accord des auteurs -
Textes (c) 2010-2016 Denis MARTIN
Coding Walter.MSX